La France en retard,  Arfons accélère.

Condamnée plusieurs fois pour inaction climatique la France est le seul pays européen à ne pas avoir rempli ses objectifs en matière d’énergies renouvelables.

Aussi le gouvernement a promulgué une loi le 10 mars 2023 visant à accélérer l’installation et la production d’énergies renouvelables.

A cet effet les communes sont comme toujours sollicitées pour identifier des zones adaptées sur leur domaine.

Ces emplacements devront être naturellement respectueux de la biodiversité, de la ressource en eau ainsi que la commodité du voisinage à savoir :

la santé, sécurité, salubrité publique, l’agriculture etc..

Ces zones ne peuvent pas se situer dans les parcs nationaux et réserves naturelles sauf lorsque la commune est intégrée partiellement ou totalement dans ces réserves. Dans ce cas l’implantation des zones se fait en étroite collaboration avec les gestionnaires.

Deux projets d’implantation de ces zones d’accélération ont reçu un avis municipal favorable pour engager une étude.

Le premier concerne un champ de photovoltaïques sur la parcelle cadastrale A365. Cette dernière domine les crêtes entre Montalric et la Vialette du côté de la nouvelle antenne.

Un endroit proche des futures éoliennes très contestées ( contentieux en cours) de Dourgne car leur silhouette impacte négativement le paysage Arfontais et génère de profondes nuisances.

Le second projet est connu de la municipalité, puisque c’est celui de Valorem qui prévoyait l’implantation de six éoliennes dans la forêt de Ramondens et qui avait fait l’objet d’un refus par l’ancien préfet. 

Ainsi Arfons accueillera à terme 17 machines qui produiront une énergie propre apte à répondre aux enjeux climatiques et à la souveraineté énergétique.

Le référant préfectoral a été informé par le maire. Dans six mois au plus tard l’autorité préfectorale arrêtera une cartographie précise qu’il transmettra pour avis au comité régional lequel disposera à son tour de trois mois pour rendre le sien.

Enfin l’identification de ces zones d’accélération sera renouvelée tous les cinq ans.

L’équipe municipale

46 thoughts on “La France en retard,  Arfons accélère.”

  1. Vous semblez considérer que le projet de 6 éoliennes supplémentaires de Valorem dans la forêt de Ramondens est acquis puisque vous écrivez que « Arfons accueillera à terme 17 machines ». Je vous appelle que ce projet a également été retoqué par le Préfet du Tarn et que le recours déposé par Valorem est actuellement devant la Cour d’Appel administrative de Toulouse. Rappelons également que l’électricité produite en France est à 97 % décarbonée et que les éoliennes sont loin d’être indispensables à la réduction des GES, du fait de leur intermittence et de leur non pilotabilité qui oblige à la mise en place de centrales au gaz ou autre fossile pour y pallier. Les dommages causés à l’environnement et au cadre de vie par ces machines sont aujourd’hui bien documents et les éoliennes que vous appelez de vos vœux n’échappent pas à la règle. La population de la Montagne Noire refuse ces projets et vous vous obstinez à les promouvoir !

  2. Je voudrais donner mon avis de non spécialiste, ni du droit ni des énergies renouvelables, mais un avis du français « moyen » qui vit parmi la forêt de la Montagne Noire.
    En quelques années, le tissu d’éoliennes du centre ouest de la montagne noire s’est vu envahi par une forêt d’éoliennes inconsidérées. De Laprade, des Martys, d’Arfons, de Cuxac Cabardès, cette région sauvage est maintenant en passe d’être détruite pour un résultat contestable au point de vue énergétique. Ce domaine forestier unique n’est-il pas un bien commun des Audois et Tarnais, mais pas que, à protéger ?
    Nous pensons que le conseil municipal d’Arfons fait une grave erreur et nous espérons que le Préfet soutiendra notre cause. Trop c’est trop !

  3. La montagne noire est sacrifiée, les centrales éoliennes, par trop nombreuses, défigurent le payage et dégrade durablement ce territoire rural. Sa biodiversité déjà fragile est compromise et fortement dégradée par ce bétonnage outrancier autant qu’inutile. S’il faut se prononcer en l’état de la théorie du bilan les éoliennes et leur apport très faible dans le mix énergétique, n’est certainement pas la solution. Arfons est déjà encerclée et contribue plus que nécessaire s’il en était besoin aux ENR. Les riverains et habitants n’en peuvent plus de voir leur territoires te cadre de vie se dégrader. Développez votre territoire par d’autres moyens plus pertinents et en concertation avec la population.

  4. La Montagne Noire est un milieu exceptionnel qui devrait être protégé des conséquences écologiques de l’implantation d’éoliennes. Les dégradations qui résultant de ces implantations affectent le sol, la faune et les milieux fragiles qui s’y trouvent.
    Un développement plus écologique est souhaitable.

  5. Les seuls atouts d’Arfons sont la richesse de la forêt , les chemins de randonnées riches en diversités, sources et ruisseaux. Paysages appréciés particulièrement par les humains décidés à vivre autrement. Que penser d’une municipalité qui favorise l’installation définitive de moulins à vent largement bétonnés, de plaques qui sont censées fournir de l’électricité les jours sans vent et la nuit . Oui ! que penser ?

  6. Je pense qu’il y a beaucoup trop d’éoliennes sur notre secteur Montagne Noire , d’ Albine à Arfons ,sans plus en rajouter.
    . Quand vous êtes au Pic de Nore vous visualisez un 360°, vous ne voyez que des moulins à vent qui brassent de l’air . Pensez aux oiseaux qui perdent la vie quotidiennement ,la pollution dûe au bétonnage, la déforestation pour la création de plate forme et piste d’acheminement .Plus un moment de tranquilité ni de calme au coeur de la foret .

  7. L’art de cultiver le paradoxe!
    Le site Arfons.fr (site municipal, je suppose) nous vante la beauté (réelle) des lieux. Il est question de  » grandes et belles forêts » d’une  » richesse écologique… reconnue », de « milieux globalement bien préservés » de «forte valeur patrimoniale pour la faune et la flore». Le tout étant l’héritage d’une « activité pastorale » séculaire.
    Installer des éoliennes: c’est éventrer la forêt pour les acheminer sur site , déboiser pour les installer , couler des centaines de m³ de béton, une pollution visuelle, une pollution sonore, un impact sur la faune.
    Que va-t-il rester de ce patrimoine naturel que nous avons reçu et que nous devons transmettre ?

  8. Quelle contradiction ! Votre site fait l’éloge de « la Montagne Noire », « des sources du canal du midi », « des balades & sentiers », « de la biodiversité » ! Votre village est valorisé par son implantation à proximité de sites remarquables ! De plus, vous semblez souhaiter conserver ce cadre de vie et profiter de ce potentiel pour promouvoir le tourisme.
    Alors, pourquoi ne pas souhaiter préserver ces lieux et vouloir contribuer à la dégradation de ces paysages ? La Montagne Noire se trouve dévisagée par de trop nombreux parcs éoliens toujours plus visibles ! La population manifeste largement son opposition à de nouveaux projets alors pourquoi autant d’obstination ?
    Tendez l’oreille vers les riverains qui souhaitent transmettre un patrimoine naturel authentique ! Ne soyez pas assourdis par des bruits de fonds qui martèlent que l’éolien est la solution miracle au mix Énergétique !

  9. La France est en retard : on accélère ! ces variations de vitesse s’apprécient par rapport à qui ; à quoi ? chaque pays, chaque région, a son rythme, en fonction du contexte, des paysages et des hommes qui y vivent .la France est en avance sur le nucléaire : tant mieux ! l’Allemagne sur les EnR : tant pis ( rallumage obligé des centrales à charbon ). tout cela est relatif et dépend du référentiel choisi : pour ma part j’en reste donc à la célèbre formule : E = MC2 ou E représente l’ Eolien industriel ; M, la Montagne noire et C la calamité….au carré !

  10. Notre association regroupe les habitants de communes sud tarnaises dont Arfons a introduit un recours contre le projet éolien de VSB ( Massaguel , Dourgne )dont vous mentionnez les nuisances prévisibles pour Arfons . à ce titre voici quelques remarques sur votre communiqué :
    1/ La France n’est pas en retard pour lutter contre le changement climatique, elle a un des plus bas niveaux d’émissions de CO2 par habitant d’Europe .L’Allemagne émet huit fois plus de CO2eq par KWh produit alors que ce pays génère déjà la moitié de son électricité avec des éoliennes et des panneaux photovoltaiques !
    2/ Si la France n’a pas atteint les objectifs de production électrique d’éoliennes et PV c’est à cause de leur faible efficacité énergétique et du coût démesuré pour le contribuable .
    3/Effectivement Arfons « accélère » mais dans le mur; les habitants subissent déjà les nuisances de 11 éoliennes installées dont le remplacement est prévu par des machines plus hautes .De plus la commune est menacée par le projet des 8 éoliennes de Dourgne Massaguel ; le conseil municipal d’ARFONS a d’ailleurs voté contre ce projet…et maintenant vos élus se disent prêts à accepter de vastes étendues de panneaux photovoltaiques sur une propriété privée en pleine zone naturelle qui surplombe tout le village .
    4/La loi impose aux communes une large concertation de la population pour définir les Zones d’Accélération d’ Energies Renouvelables (ZAER) , vous ne pouvez vous limiter à un seul avis municipal sur ces questions essentielles pour vos administrés !
    En conclusion les infrastructures industrielles n’ont rien de propre ,vous continuez à vouloir transformer aveuglément votre commune en un lieu invivable pour ses habitants et à fuir pour tout visiteur occasionnel .

  11. Dans ce communiqué il n’est pa fait allusion à la concertation locale du public (la population communale) nécessaire et obligatoire avant la délibération municipale et sa transmission au référent départemental. A quelle date s’est déroulée cette concertation ? Quel en a été le bilan (obligatoire lui aussi) ? En bref, la population a-t-elle été informée et consultée avant la délibération municipale ?

  12. Ce projet n’a rien de citoyen et n’est certainement pas un progrès énergétique. Il s’agit d’une démarche totalement mercantile et écocide. La Montagne Noire souffre déjà d’une saturation de ces énergies vertes qui n’en sont pas et du ravage qui en est loin. Nous devons protéger notre environnement contre la folie et la démence de ces sociétés carnassières. Mais rien n’interdit d’aller installer ces infrastructures dans les zones industrielles, sur les périphériques et autres autoroutes. Les zones citadines sont déjà carnagées, autant aller jusqu’au bout de la démesure.

  13. Bonjour,
    Depuis 60 ans, ma famille et moi venons ici à Arfons, plus précisément à Faury, durant les beaux jours et depuis plus de deux ans mon mari et moi avons décidé de venir y vivre à l’année parce que ici c’est beau. Et que nous avons le goût de pouvoir partager cette beauté notamment dans ce festival Eau-Pierres et Forêts avec sa troisième édition cette année fin juillet, ayant pour thème central L’EAU.
    Comment peut-on à la fois vanter les mérites de ce cadre « préservé » dans notre site local notamment et voter pour encore plus de technologie qui va dénaturer notre patrimoine?
    Pour répondre à monsieur Lucchini, la population n’a pas été consultée et à ce titre il me semblerait important que cela puisse être fait, même si le vote a déjà eu lieu. Nous n’en pouvons plus d’imaginer que dans les dix ans qui viennent, Arfons puisse devenir le centre de ces nouvelles technologies renouvelables qui selon les spécialistes ne font même pas la preuve de leur efficacité.
    S’il vous plaît, pourrions-nous construire un monde basé sur le respect du vivant plutôt que de sa condamnation à ingurgiter des tonnes de bétons et de matériaux non recyclables? Car oui, que feront les générations montantes quand tout cela sera devenu obsolète? Et ne nous dites pas que les constructeurs ont prévu tout cela… Qui est assez innocent aujourd’hui pour y croire encore? Ce seront nos municipalités qui auront des décennies de dettes pour pouvoir dépolluer tous ces sites. Et donc nous contribuables.
    Triste oui mais heureuse de penser que si la population se réveille pour de vrai, des projets inadaptés pourront être remis au placard.
    Chère municipalité, je ne vous en veux pas car je sais combien il est difficile de prendre les responsabilités qui incombent aux élus. Et que le souci d’une bonne gestion financière est dans vos priorités. Ce qui vous honore. Mais que faites-vous de la priorité qui consiste à préserver notre patrimoine local et environnemental ? J’ai une suggestion à vous faire et dont j’aimerai parler avec vous : ne pourrait-on pas imaginer de créer une commission extra municipale où l’on parlerait de tous les projets touchant notre patrimoine, notre environnement naturel et notre vie locale ? Je pense que la commune d’Arfons pourrait devenir un modèle du « Bien vivre ensemble en montagne noire» en apportant des solutions innovantes pour préserver nos forêts, nos sources, notre terre, nos pierres, notre air, nos animaux, nos fleurs et plantes… Nos enfants. J’espère de tout cœur que tous ces projets d’éoliennes et photovoltaïques ne verront pas le jour ici à Arfons en Montagne Noire. Nous avons déjà donné. Près de 300 éoliennes dans notre Parc Naturel du Haut Languedoc qui, si ça continue pourrait être rebaptisé le Parc des technologies renouvelables en Haut Languedoc.
    En espérant que tous ces commentaires pourront être pris en considération.
    Cordialement,
    Françoise Bastié de Faury

  14. Stop au massacre de notre belle montagne!
    Est-ce que les gens qui font le site d’Arfons et prennent les decisions y vivent ? Et aiment cette commune ?
    Hélène Pairastre

  15. Bonjour,
    Arrêtons de détruire notre bel environnement de vie au titre de produire toujours plus !
    Commençons déjà à réduire tous ensemble notre consommation d’électricité, à travailler à l’isolation des maisons/bâtiments, nos communes ont-elles actées des exonations de taxes afin d’inciter à cette pratique ? nous supportons des éoliennes, des panneaux photovoltaïques pour qui ?? par exemple la température dans les aéroports, grandes surfaces…est exagérée. Arrêtez de nous parler d’Europe alors même qu’en allant dans d’autres pays (ex Irlande) le double vitrage est inconnu…
    Alors STOP au sacrifice

  16. Les éoliennes et le photovoltaïque ne sont en rien « écologiques » ou « vertes ».
    Il faut d’abord observer que leur production est intermittente et donc qu’il faut disposer de moyens de production ou de stockage pour compenser cette intermittence.
    A cause de ce fait, le bilan carbone par rapport au nucléaire et à l’hydraulique est désastreux : 6 fois plus même en utilisant du biogaz ou de l’hydrogène.
    Le bilan Matières premières est encore plus catastrophique. les calculs montrent que l’option 100% Renouvelable intermittent exigerait 10 à 30 fois plus de matières premières que l’option nucléaire et hydro.
    Tout cela, pour des coûts d’investissement et d’exploitation au minimum 50% plus élevés, donc une facture d’électricité toujours plus chère.
    Passons sur le massacre des paysages et les impacts sur la valeur des biens immobiliers, la santé humaine et animale, l’activité touristique, etc…
    L’éolien est une véritable arnaque à laquelle il ne faut pas céder.

  17. Depuis mon enfance,je vis dans cette belle région. Respectons la vie des plantes ,les arbres,les oiseaux,respectons nous et contemplons la beauté.

  18. Stop à la destruction du vivant  » Quand le dernier arbre aura été abattu – Quand la dernière rivière aura été empoisonnée – Quand le dernier poisson aura été péché – Alors on saura que l’argent ne se mange pas « ,,,,,,

  19. A quoi sert de faite l’écologie si c’est au détriment du vivant ( animal, végétal et humain ! ) De plus de nombreux aspects techniques ne sont jamais abordés : implantation des prises de terre, des PV,
    des lignes Hautes tensions, courant vagabond, micro sismicité des sols amplifié par les microfailles sur de grande distances… les implanteurs d’éolienne en bretagne ont besoin maintenant des géobiologies pour essayer de limiter les nuisances en lien avec le sol car les vaches modifient leur comportement en leur présence . Alors quid pour l’humain ? Malheureusement pour ce qui est aérien rien n’a été encore trouvé pour limiter les nuisances. C’est dire que tout n’est pas vert et rose dans l’éolien et le photovoltaïque. C’est le quotidien des géobiologue spécialisés en nouvelles technologies pour tenter de limiter les nuisances ou d’amener des solutions à postériori en élevage et en habitation. Il serait bon de présenter à l’ensemble de la population l’ensemble des éléments techniques de tel projets pour décider du bien fondé du projet dans chaque zone envisagée , car chacune est unique .

  20. Ces zones de développement des énergies renouvelables, décidées par la municipalité d’Arfons, en étroite collaboration avec des entreprises privées (Valorem, VSB), sans aucune consultation de la population (cf / arrété préfectoral du Tarn, 17/01/2024, Repowering), doivent s’ajouter aux zones de développement des énergies renouvelables des communes de Dourgne et de Massaguel (VSB), se traduisant concrètement par 25 aérogénarateurs industriels, éoliennes de 125 m de haut, en cours d’instruction, plus 20ha d’industrie photovoltaique en projet, le tout entourant et surplombant le village d’Arfons, pour transformer la forêt qui l’entoure en périphérique de production électrique, et dont le ratio gain/perte n’a rien d’écologique ou de logique pour le développement durable de notre territoire et la préservation de notre environnement. Ces zones sont situées, au sein du Parc Naturel Régional du Haul Languedoc (PNRHL), au sein de deux Zones naturelles d’intérêts écologiques et floristiques (ZNIEFF), en zone à contrainte forte du Schéma régional de Cohérence Ecologique (SRCE), au sein d’un réservoir de biodiversité de la Trame Verte et Bleu (TVB), sur les sources du Sor, de l’Aiguebelle et du Sant, réservoir d’eau, alimentant le canal du midi, les champs agricoles des plaines du Tarn et du Lauraguais, ainsi que 230 000 personnes en eau potable sur trois départements ( 81/31/11) via les Barrages des Cammazes, de la Galaube et du Sant et dont les gestionnaires, Institut des Eaux de la Montagne Noire (IEMN) et Syndicat Intercommunal d’Adduction d’Eau Potable du Sant (SIAEP), n’ont jamais été mis au courant des études en cours…
    Inconscience ? Inconsistance ?
    Il n ‘est jamais trop tard pour bien faire
    La France en retard, Arfons accélère.

  21. Je suis plus que surpris que le conseil municipal vote des projets sans l’avis majoritaire des habitants de la commune. Tous les commentaires ici le prouvent ! Ces projets vont avoir un impact considérable sur nos vies à court et long terme. Ils vont totalement changer la physionomie de la commune. Vous ne pouvez pas les voter avec autant de légèreté. Il faut audit et une présentation rigoureuse à tous les Arfontais. Vous êtes élus pour cela. C’est pour cela que nous vous accordons notre confiance. La commune possède déjà des éoliennes. Sur les 18 regions françaises possédant des parc éoliens, l’Occitanie est en troisième position en nombre. Nous participons déjà pleinement à cet engagement énergétique. Il y a 2262 parcs éoliens en France, donc sur le presque 35 000 communes, plus de 30 000 n’en possèdent pas encore. C’est un effort qui doit se repatir. Un peu de recul et de concertation permettrait à tous de décider si devons faire plus ou pas. La paix de commune est un bien précieux.

  22. Aujourd’hui nous avons besoin de voir que notre environnement sera préservé !
    Garder le lien avec celui-ci pour se proposer un avenir d’exception : de bien vivre à arfons en étant  attentif à nos rivières, à notre végétation, aux animaux, sans nuisances sonores et visuelles pour éviter de détruire l’équilibre naturel.
    N’avons nous pas déjà assez pollué nos eaux dans ce monde ? Elles qui se font si rares aujourd’hui. N’avons nous pas assez spolié les espaces naturels aux animaux?…
    Préservons ce qui nous reste.
    Nous faisons partis de cette nature, sans elle nous ne sommes rien. Gardons un peu d’humilité et de respect, nous les hommes, face à celle qui nous nourrit. D’autres solutions pour Arfons sont possivnes, ne répondons pas aveuglement a une aide de l’état !

    Je souhaite de tour coeur  que nous  trouverons tous ensemble les moyens de faire vivre Arfons sans utiliser ces nouvelles technologies au détriment de notre paysage tant apprécié des arfontols et des touristes ?
    Et pour que l’on reste encore nombreux à être fier de notre patrimoine exceptionnel, il ne tient qu’à notre bonne volonté de le préserver pour la santé et le bien être de tous.

  23. Bonjour,

    Arfons … un village qui ne doit pas devenir visible, mais doit rester « remarquable » aux yeux de tous ! J’ai 27 ans… je me pose beaucoup de questions quant au développement « triste » de mon village. Que sera le futur en Montagne Noire pour nous ? Pourquoi le conseil Municipal n’est-il pas transparent sur ce type de vote?

    On se retrouve nous, les jeunes, l’avenir de ce village, avec un « fossé » creusé par la mairie elle même entre les décisions prises et nos positions!
    Vous êtes responsables !

    On ne peut regarder le monde que de là où l’on est (naît)… pourtant quel goût de l’ordinaire.

    Quel goût de l’enlaidissement…

  24. Tout est déjà dit dans ces commentaires auxquels j’adhère complètement et j’espère qu’ils seront lus. Je rajoute juste que je ne comprends pas cette destruction acharnée du vivant a l’heure où on tire la sonnette d’alarme pour dire qu’on détruit notre planète, que l’humanité se détruit toute seule et qu’elle va disparaitre si elle continue dans cette direction.qu’on a besoin de la nature, des arbres des animaux, qu’on ne fait qu’un tout. ce sont les arbres qui nous font respirer et on les détruit sans vergogne. Tout ça pour de l’argent! La forêt n’a pas de prix.
    La montagne noire était un écrin préservée et certaines municipalités dont arfons sont en train de la détruire sous la pression des lobbies et du gouvernement.

  25. Bonjour,
    J’ai recherché vainement sur le site de la commune d’Arfons LA CARTE des « zones d’accélération » des ENR ainsi que le COMPTE-RENDU DE LA CONCERTATION prévue par la loi .
    Vous est-il possible de publier ces documents, qui ont du être transmis au référent préfectoral et à la communauté de communes, sur ce site?
    Par ailleurs, pourriez-vous préciser quels éléments, quelles études, quelles réflexions … ont amené les membres du Conseil municipal à faire ces choix de type de production d’énergie et de zones de préférence à d’autres . Cela pourrait être l’objet d’un de vos articles et cela serait sûrement très intéressant d’avoir un écho des argumentations apportées par chacun sur les aspects techniques , environnementaux, financiers ou autre.

  26. Bonjour, encore une fois il faut se battre contre les destructeurs de forêts au profit de l’argent. Je suis contre l’implantation de panneaux photovoltaïques et éoliennes. Sauvont notre montagne et nos rivières!

  27. Je suis contre ce projet destructeur!
    Nous nous devons de préserver et protéger nos forêts, nos rivières…notre terre!

  28. Je suis d’accord avec les commentaires plus haut, ces soi-disant énergies vertes, ne feront que polluer davantage, sans parler de tous les dégâts causé sur la faune, la flore et humains, habitant Arfons et les alentours. Je pense que la solution n’est pas dans ces fausses énergies, c’est à chacun de faire en sorte de diminuer sa consommation dans un globale. Je suis contre ce projet.

  29. Bonjour à vous personnes ayant le pouvoir de décider de l’installation des éoliennes sur notre belle montagne noire qui en compte déjà beaucoup.
    Pourriez-vous s’il vous plait, réellement repenser aux conséquences que ce projet implique ? Peut-être, qu’en y réfléchissant une fois encore en pesant le pour et le contre, vous finirez par changer d’avis. C’est ce que j’espère sincèrement.
    Bien cordialement

  30. je suis contre ce projet je viens à arfons précisément au escudies depuis 1986 propriétaire depuis 1999, je suis triste de voir tant d arbres abattu et après on parle de sécheresse alors là d autres éoliennes  » non »

  31. Bonjour,
    je suis surprise de lire « Ces emplacements devront être naturellement respectueux de la biodiversité, de la ressource en eau ainsi que la commodité du voisinage » . Les implantations d’éoliennes ne sont rien de cela.
    > Sur la biodiversité, la LPO a largement prouvé la catastrophe sur les colonies de chauve-souris comme sur les oiseaux. Ces éoliennes étant sur des points hauts, l’hécatombe est pire encore.
    > La ressource en eau, si rare mais encore bien disponible en montagne noire, est le fruit de l’altitude, du positionnement géographique et de l’importance des forêts qui créent un écosystème propice à la pluie. Plusieurs études montrent le rôle essentiel des forêts dans la récupération des domes de chaleur comme au Canada ou dans la captation du carbone comme l’annonce les dernières études récentes sur la petite ère glaciaire du moyen âge dûe aux forêts qui ont repoussé en Amérique du Sud. Vous vous proposez de faire des coupes rases de nos forêts ce qui constitue notre meilleur rempart contre le drame climatique et l’écocide en cours.
    >Les éoliennes polluent aussi les cours d’eau …surtout quand on les édifie à la racine des cours d’eau, eau potable bien sûr. Sinon ça ne serait pas rigolo ?
    Alors la petite leçon sur « la France est en retard  » bien apprise auprès de vos très actifs prestataires de services de l’éolien et amis des coupes rases, ne fait illusion à personne ! C’est vous qui êtes en retard . Arfons qu’avez vous fait de l’argent des éoliennes ? que reste-t-il de ce qui devait constituer un formidable moteur de développement ? Non vous n’accélérez pas, vous régressez. Ceci au risque d’entrainer une catastrophe écologique. N’avez vous pas envie de vous battre pour notre belle montagne, pour qu’elle reste attractive ? Ayez des réponses nouvelles ! Ne vous contentez pas de celles toutes faites ficelées par une industrie qui sera la honte de notre pays dans quelques décennies.

  32.  »La France en retard, Arfons accélére » en voilà un magnifique slogan, c’est beau comme une pub de banque ou de multinationale. Du style « vous l’avez rêvé, nous le faisons pour vous ».
    Sérieusement, en quoi la France est elle en retard par rapport à d’autres pays européens sur la lutte contre le CO2 et vers quoi Arfons accélére t-il vraiment ?
    Faut-il absolument abîmer et vendre notre patrimoine naturel pour quelques projets mercantiles emballés de jolis papiers aux couleurs de l’écologie ?
    Il me semble qu’une concertation au niveau des premiers intéressés, que sont les habitants d’Arfons, des Escudiés et des environs devrait être le minimum pour ce type de projet.
    Quoi de plus navrant que de raser et bétonner une parcelle de forêt dans un environnement aussi attachant que la Montagne Noire ?
    Soyons nombreux à exprimer notre ressenti et ne doutons pas que la Mairie dont la préoccupation principale est le « bien vivre  » à Arfons reverra ce projet d’implantation sous un angle différent.

  33. Je ne comprends pas: comment se féliciter de nos forêts notre cadre naturel magnifique, les vanter , tout en souhaitant les démolir, car c est bien de cela qu’il s agit

  34. Difficile de croire qu’un conseil municipal, dont la charge est de protéger les intérêts de sa commune puisse adhérer à un tel projet, destructeur de notre plus grande richesse, la Nature … destructeur de la Montagne Noire (déjà largement martyrisée par cette invasion hideuse, inutile et polluante), et de sa forêt, de sa faune, de sa flore, de ses élevages… C’est pour cette nature que nous avons choisi de vivre à Arfons ! Une fois notre montagne envahie par cette forêt de métal et de béton, qui aura le désir de venir se ressourcer chez nous ? Ayons plutôt de la gratitude envers cette beauté qui nous entoure ! Avec de tels projets, vous signer pour des revenus immédiats mais que dire de l’avenir du village? Comme tant d’autres, catastrophée par cette menace, je suis contre et archi-contre !

  35. Nous ne pouvons que regretter une fois de plus que l’impact visuel avec le bassin du Lampy classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO n’ait pas été pris en compte.

  36. Détruire un écosystème qui fais la beauté de la région pour un projet à court-terme, qui va surtout apporter son lot de béton et d’éléments non recyclables, et dont le démantèlement complexe sera à la charge des communes d’ici 20ans ! Tous ça pour quelques Watts qui seraient économisés avec de l’isolation.. On marche vraiment sur la tête..

  37. De participer à la mascarade du dit progrès et de cracher sur le vrai trésor qu’est la MONTAGNE NOIRE en adhérent au projet éolien est indigne. la nature, la vraie, est tout ce qui nous reste, respectons le vivant.

  38. Quel sens allons nous donner à nos vies face au laid, aux multiples pollutions que vont engendrer le projet éolien ?
    Sommes nous si ingrats, malveillants, si peu reconnaissants face à ce bel écrin de nature ?
    Mettre en avant le progrès, quel subterfuge, c’est fini; le seul intérêt decette pantalonnade c’est l’argent.
    Je dis NON aux éoliennes et ne serait pas acteur de ce projet.
    Nous, natifs, et habitants de Arfons seront sous la servitude du mensonge.

  39. Il serait sage, Messieurs et Mesdames les élus d’ Arfons, que vous ayez l’ honnêteté et le courage de représenter la voix de ceux que vous êtes censés représenter. Ne décevez pas ceux qui ont l’ intelligence d’ avoir une vision à long terme et réfléchissent à l héritage qu’ ils veulent transmettre à leurs enfants, ceux qui veulent préserver la beauté et la tranquillité d’un lieu où il fait encore bon vivre, ceux pour qui la qualité de vie prime sur la rentabilité. Vous sacrifieriez peut être quelques bénéfices juteux mais tisseriez avec vos administrés un lien de confiance et éprouveriez un sursaut de dignité durable et infiniment plus précieux.

  40. Question :
    N’y a t-il pas contradiction entre la page d’accueil du village d’Arfons (magnifique paysage invitant le quidam à de merveilleuses randonnées) et le projet mortifère d’implanter à nouveau des éoliennes avec toutes les conséquences destructrices qui vont avec ?

  41. Pourquoi l’ avis des habitants n’ est il pas pris en compte ?
    Comment va – t – on faire pour gérer le manque d ‘ eau , les détournements et assèchements des sources suite à ces milliers de tonnes de béton injectées dans la terre ?
    Les zones humides sont pourtant protégées par la loi, alors comment peut – on faire cela ?
    Que vont faire nos les générations suivantes pour gérer tout ce béton dans la terre,quand les éoliennes seront abandonnées ?

  42. Bonjour, en complément des commentaires auxquels j’adhère entièrement, on peut se demander pourquoi le projet préalable de photovoltaïque du 16 janvier 2012 a été abandonné ! ?

    Aujourd’hui on trouve encore un panneau à proximité de la parcelle 365, donc à priori au même endroit, mentionnant une autorisation de permis de construire de panneaux voltaïques sur près de 25 hectares, daté de janvier 2012 !

    (Pour voir la photo prise le 16 mars 2024 en limite de la parcelle 365, il faut copier le lien suivant et le coller dans votre navigateur car on ne peut pas insérer de photos directement sur la page commentaire)
    Voici le lien :
    https://drive.google.com/file/d/142k6WmcP7IlNn1xzWzL6TR1PQHdSDyNn/view?usp=drivesdk

    Il serait intéressant de connaître les raisons pour lesquelles cet ancien projet n’a pas abouti et ce, dans la même zone ?

    On peut se demander si il y a eu un refus concernant des risques environnementaux, sur la biodiversité, sur les écosystèmes … ?

    J’aimerai que la Mairie nous renseigne sur cette étude et nous donne les raisons de cet abandon ?

    Le dossier sur ce projet comportait sans doutes des explications argumentées à un refus d’implantation de ces panneaux ?

    Dans ce cas pourquoi recommencer le même dessein sans prendre en considération l’expérience d’un passé proche ?

    Il est temps qu’il y ait un vrai dialogue avec la municipalité et les citoyens d’Arfons. Des échanges instruits, honnêtes, constructifs afin de débattre ensemble du devenir de notre environnement fragilisé par les décisions gouvernementales parfois mal contrôlées et autoritaires, confortées par les lobbies économiques.

    Pensons à ce que nous allons laisser à nos enfants !

  43. Les humains au pouvoir parviendront-ils un jour à faire passer l’intérêt général avant l’intérêt privé ? J’entends par intérêt général celui de tous les êtres vivants, animaux dont l’humain et végétaux.
    Ne serait-il pas plus judicieux de réduire les consommations électriques superflues et traiter ainsi le problème à sa source ?

  44. Je rejoins tous les commentaires déjà écrits.

    Il est clair que la question de la production d’énergie pour répondre à la consommation des humains se pose. Et c’est un vaste débat.
    Le photovoltaïque est un désastre écologique, notamment concernant l’extraction des minerais et le traitement des matériaux par la suite.
    L’implantation d’éoliennes est un désastre écologique sur le lieu où elles sont construites, autant pour la faune que pour la flore (très bien décrits dans les commentaires plus haut).
    Il n’y a pas de solution miracle si ce n’est réduire notre consommation, revoir nos besoins.

    Ce qui me paraît surtout absurde dans ce type de projet, c’est qu’on va couper une grande quantité d’arbres pour le réaliser. quand on sait que les arbres sont indispensables à notre survie, indispensables pour lutter contre le réchauffement climatique. Et plus ils sont âgés, plus ils sont efficaces pour capter le CO2 par la photosynthèse.
    Je ne comprends pas pourquoi on continue à élaborer des projets où on va couper des arbres, alors qu’on en a besoin plus que jamais aujourd’hui. ET surtout de préserver nos forêts où les individus ont déjà atteint un certain âge.
    Je ne comprends pas non plus pourquoi on continue à faire des projets dans des Parcs Régionaux qui sont censés être des espaces de protection de la biodiversité.

    Quelle direction choisit-on de prendre aujourd’hui? Peut-on penser à plus long terme et notamment pour les générations futures? Qu’est-ce qui est le plus important aujourd’hui? L’électricité pour les humains, l’argent, l’eau potable, l’oxygène?
    Nous avons la chance d’avoir encore des ressources sur notre montagne, même si elle est déjà bien abîmée, réfléchissons-bien à nos choix, nos décisions…

  45. Mr le Maire,
    Sachez que l’argent que vous allez toucher (une petite partie de l’IFER) , va partir en fumée. Pourquoi? parce que vous perdrez votre dotation de l’Etat . Ex dans une autre commune de votre dimension : rapport 60 000 € par an, l’Etat lui a enlevé 50 000€, reste 10 000€ et tous les emmerdements , dont les oppositions de vos concitoyens, les nuisances, la fuite des habitants, et du foncier (perte d’attraction de votre village, perte valeur immobilière;..).
    Et quand viendra l’heure de la fin de vie des machines , si la société a disparu (rachats successifs, en général) , c’est vous qui devrez payer le démantèlement… pas 50 000€ par machine, mais 200 000 € selon les devis que ns avons.
    Ce n’est pas un hasard si les promoteurs vont à la pêche des communes les plus pauvres… et des élus pas avertis….
    On peut comprendre que vous ayiez cru bien faire, mais… ressaisissez -vous!
    Car il y en aura d’autres , des projets éoliens, bien sûr! Cela réduit , pour les promoteurs,le coût du km de réseau vers le poste source!

    Bien à vous, espérant que vous vous rallierez à tous ces commentaires bien à propos, il ‘est pas trop en retard pour bien faire!
    Marjolaine Villey-Migraine
    Co-secrétariat du Collectif Toutes Nos Energies Occitanie-Environnement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts